Écoliers et collégiens : Apprendre mieux et avec plaisir

Le travail scolaire est quotidien pour les enfants à l’école et les jeunes au collège mais il suscite fréquemment des inquiétudes :

  • On passe vraiment trop de temps à faire les devoirs avec elle et l’on a souvent des conflits.
  • Je me fais tout le temps gronder en classe parce que je n’écoute pas et que je bouge tout le temps.
  • Il travaille, il apprend, mais ne réussit pas et j’ai peur qu’il se décourage…
  • Il a une orthographe déplorable et ça commence à le pénaliser.
  • Il avait fait une bonne scolarité primaire, mais ça ne va plus depuis qu’il est au collège, on est obligé de tout vérifier.

Il n’est pas nécessaire de trop attendre si « cela ne va pas » : même en début de primaire, l’enfant répond avec plaisir et énergie à l’invitation d’être acteur dans son travail.

Les entretiens (de 3 à une dizaine) en dialogue pédagogique lui permettent de :

Se connaître :

  • Observer sa façon « intérieure » d’apprendre,
  • Comparer ses techniques selon les matières,
  • Analyser sa démarche dans une matière appréciée,
  • Choisir ce qu’il veut d’abord améliorer.

S’entraîner à :

  • Développer son attention en l’expérimentant dans des situations variées (écouter une histoire, reproduire un geste, observer une illustration, retrouver des informations abordées en cours ou à une séance précédente…),
  • Mémoriser « longtemps »,
  • Rassembler des connaissances sous la forme d’un schéma,
  • Anticiper les étapes nécessaires à une réalisation.

Mettre au point une méthode personnalisée de travail pour :

  • Soutenir sa concentration,
  • Apprendre de façon durable,
  • S’approprier de façon vivante le « métier » d’écolier ou de collégien pour le vivre mieux.

Déroulement du suivi :

  • Présentation lors du premier entretien, de l’approche pédagogique pratiquée en présence du ou des parents (s) accompagnateur (s) ainsi que les motifs du rendez-vous,
  • Entretien d’une heure en tête-à-tête avec l’enfant avec des dialogues, des exercices (scolaires ou non), sur feuille ou au tableau, adaptés à l’enfant,
  • Choix d’une application pratique à mettre en œuvre entre deux entretiens,
  • Choix de la date de l’entretien suivant, en fonction de l’enfant et du suivi (d’une semaine à trois mois),
  • La décision d’arrêt du suivi est prise en concertation avec l’enfant et ses parents.

Ce qu’ils en disent :

  • Ça se passe mieux maintenant quand je suis à l'école.
  • Je ne savais pas que quand je parlais de l’école, c’est comme si j’y étais en vrai. 
  • Même la maîtresse a trouvé que j’avais fait des progrès.
  • J’ai changé de place pour ne plus bavarder en cours avec mes copains.
  • Il est beaucoup plus autonome dans son travail et il a plus confiance en lui.

Lire la page "Apprendre" pour plus d'informations